#LaVraieVie: Quand je faisais 100 redressements assis en pleine nuit...


Bonjour les radieux et les radieuses!
Aujourd'hui, je vais vous parler de mon poids et de ce que je faisais adolescente. J'ai longtemps laissé les autres me dicter ce que je devais être. Longtemps... j'ai été la petite grosse... Et ce parce que j'ai eu ma puberté avant pratiquement tout le monde. Je crois qu'à quelque part sur mon blog, j'ai déjà confié que j'avais eu mes menstruations à 9 ans et demi... Ah oui c'était dans un billet de blog sur les nouveaux produits Kotex en 2015 en compagnie de Maripier Morin (rien de moins) et un autre fois avant lorsque ma fille a joué avec un emballage de serviettes hygiéniques Always. Lorsqu'on a à 9 ans et demi ses règles durant l'été et qu'au début tu les as au 3 semaines, que tu vois un médecin et plusieurs spécialistes pour voir si ton âge osseux est régulier et plein d'autres spécialiste pour vérifier anémie et autre... sans compter que ta courbe de croissance est au max et que tu arrives en quatrième année du primaire et tu es plus grandes et grosses que tout le monde. Tu as des seins, des poils et de l'acné avant tout le monde. Au primaire c'est difficile, mais au secondaire... tu as tes règles avant tout le monde et tu entends des commentaires, parce que tu pèse 130 livres déjà comme quoi tu es grosses... J'étais ronde! Pas obèse, pas grosses, j'étais vraiment plus développée que la moyenne des filles de mon âge. Par contre, le message qu'on me passait c'était que j'étais grosse.

J'avais 13 ans, secondaire 1... Je portais des lunettes et des barrettes papillon. Les élèves de ma classe me traitait de grosse, de laide et j'en passe. J'avais même le surnom de Josie Grosse Truie!  J'avais envie de pleurer, je me suis retenue.

C'était à mon anniversaire de 12 ou 13 ans...




Je me suis mises à demander à ma mère qui faisait mon lunch tous les matins de remplacer les chips dans mon lunch par des fruits et des bretzels, de ne plus mettre de beurre dans mon sandwich au pain blanc #nothealthy et faire les exercices recommandées dans les magazines comme Fille d'Aujourd'hui et Cool. Je me suis mises à aller faire du jogging et faire 100 redressements assis le soir avant de me coucher et des push up. J'étais grosse... j'étais catégorisée grosse. Je voulais porter des bikinis comme mon amie Chloé et Sarah pour l'été. J'ai réussis à atteindre une certaine perte de poids et à avoir le bikini rose que j'avais vu dans le Fille d'Aujourd'hui (À moins que c'était le magazine ADORABLE qui n'existe plus aujourd'hui). J'ai continué de faire mes 100 redressements assis et parfois je me levais même en plein milieu de la nuit pour les faire.

vers 16 ans...

J'ai repris ce poids vers mes 16 ans, lorsque j'ai été diagnostiquée pour une hypothiroïdie. J'avais beau faire des redressements assis la nuit, le matin, etc. Rien marchait. J'ai pris de la médication... ça n'a pas réellement aidé... j'ai pris du poids encore...

20 ans presque 21 ans...

 Un médecin m'a même dit qu'avec ma morphologie je ne descendrai jamais en bas de 150 livres, ce qui est vrai. Ça été comme ça jusqu'à mes 21 ans. Ensuite ça c'est calmé jusqu'à ma grossesse.



En mai 2012 à 26 ans et demi 150 livres


Après la grossesse (2013) j'ai réussis à perdre mon poids assez rapidement, ensuite je suis retombée enceinte, une fausse couche (2014). Reprise de poids... je l'ai reperdue... près d'un an plus tard...

Août 2015 - 155 livres et en amour avec Simon
Durant le Bikini Challenge #JeSuisBelle, juillet 2015



Et l'an dernier, en 2016 après avoir négligé d'aller au gym, avoir manger de la scrap, du sucre et des cochonneries sur la route non-stop, je me suis retrouvée à avoir un bon 30 livres en trop de nouveau (mon conjoint m'a accompagné de A à Z dans ce processus, lui aussi a pris du poids). Je viens de perdre 7 livres en un mois. Si je le fais aujourd'hui ce n'est pas pour plaire à quelqu'un, mais pour moi, ma santé, rebalancer mes hormones.

Je ne fais plus 100 redressements assis la nuit, par contre j'ai décidé d'aller 4 fois semaine au gym le matin, le lundi, mardi, jeudi et vendredi et de faire de l'exercices en écoutant Netflix le week-end (yoga, pilates, musculation de salon, l'app 30 days Workout), de faire un peu plus souvent le ménage (ça semble rien, mais une heure d'aspirateur ça peut être rock'n'roll, surtout lorsqu'on a les escalier à faire et ce deux fois semaine... parce que cette année dans mes objectifs 2017 il y avait faire le ménage plus souvent). Je suis sur la bonne voie et maintenant je le fais pour moi, pour ma santé et surtout pour être en forme. Je mange paleo le plus possible, je suis le mode de vie Zen Bodi et sérieusement, à l'aube de mes 31 ans, je ne me suis jamais aussi jamais aussi sentie bien, même si la perte de poids est un peu plus difficile. J'ai perdu du gras et je me suis construit des muscles.

Le jugement des autres m'a longtemps fait mal... aujourd'hui... Je fais ce que je veux, je vais porter en pyjama ma fille à l'occasion à la garderie, je m'entraîne avec mon conjoint au Éconofitness de Longueuil et je vis ma vie de rêve entouré des gens que j'aime. Ça m'a pris du temps à m'en apercevoir, sauf que présentement, je suis réellement contente d'où je suis et comment ma vie se déroule.

Ce que j'aimerais dire à toi qui probablement souffre de ton poids c'est d'arrêter de souffrir et de faire de l'exercice pour toi et non pour les autres.

 Ne laissez pas les autres dicter votre vie à cause de votre poids ou vos défauts. Vivez, foncer et réaliser vos rêves! La différence entre vos rêves et la réalité c'est l'action.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Publicités

Josianne Brousseau /etreradieuse.com. Présenté par Blogger.

INSTAGRAM FEED

@etreradieuse

Publicités

-