Ma réponse à Urbania: PASSE-PARTOUT : COME ON ! #LESPARENTS Partager ses intérêts, ça ne se fait pas à sens unique.

by - mars 01, 2019



Avant de commencer cet article, j'avais envie d'écrire comme titre Yo Les jeunes, je suis la maman cool qui joue à Fortnite.. Parce que je suis une maman qui s'intéresse à Fortnite. J'ai même failli m'acheter un t-shirt chez Walmart, mais Simon m'a dit que ça s'en venait OUT. Lui, le p'tit jeune, de 27 ans, j'en ai 32... Donc il est plus cool et plus au courrant. J'aurais pas voulu faire un fashion faux-pas quand même. Je vous avertis, ça va être un long article, aussi bien d'aller vous chercher un café (ou un thé). Temps de lecture estimée, 10 minutes.

Hier matin, je suis tombée sur un article écrit par Jade Bérubé du Webzine Urbania. L'article portait le titre de Passe-Partout: Come On! #LesParents.  Pas certaine que le terme webzine s'utilise encore en 2019, mais ça doit être mon côté has been ou bien du fait que ça fait longtemps que je suis sur le web. J'ai commencé ce blog en 2010. Je suis devenue mère en 2013, et on le sait bien, une fois que tu deviens mère, tu n'as plus le droit d'être radieuse, te sentir bien, donc tu dois te transformer en "bonne femme" mégère et aigris de la vie. La réalité c'est que non. Tu n'es pas obligé, tu peut-être cool et connectée.

On va se le dire je suis une mère Hyper Connectée, mon conjoint aussi est hyper connecté (probablement plus que moi) et ma fille de 5 ans... joue a fortnite avec MODÉRATION et SUPERVISÉE dans le salon et on écoute des vidéos ensemble de Girlyaddict. Ceux de Julien Lacroix, on repassera pour le moment, quoi qu'elle a du en voir un ou deux passés... 

Pour nous découvrir une nouvelle série Netflix Original, parce qu'on a pas le "câble" et qu'on a fait des choix plutôt pour Netflix, Amazon Prime et divers services de streaming, c'est chose fréquente. Nous magasinons en ligne, fréquentons Instagram et Youtube, on oublie Snapchat parce que c'est mort et Facebook... je suis un peu en amour haine (mais surtout haine) avec la plateforme. On regarde des streamers twitch aussi et mon conjoint Stream également (En passant vous pouvez le suivre sur SimonR191.com Shameless promotion de mon conjoint).

Je n'ai pas écouté devant le téléviseur Passe-Partout (sauf le soir que j'étais chez mes parents qui eux ont la télévision), mais bien sur le site web et l'application. Les trois premiers épisodes de Passe-Partout étaient disponibles sur le web avant leur sortie télévision. Ce que je déteste, c'est qu'on généralise. On généralise trop et on pointe du doigt les parents, comme si c'était une majorité qui étaient des technophobes et qu'on ne savait pas ce qu'était Fornite et d'autres tendances du web bien populaire chez les jeunes. Je cite l'article d'Urbania.


"Vous avez aimé votre petit moment privilégié parent-enfant pendant Passe-Partout? Difficile de résister, je sais. C’est quelque chose que vous connaissez, que vous maîtrisez (avouez, vous connaissez les paroles) et qui vous renvoie à une enfance dont vous connaissez tous les codes. La vôtre.

Fortnite, vous ne connaissez pas ça. Snapchat non plus. YouTube, bof. Et si on parlait de passer trois demi-heures dans la semaine à jouer avec fiston à Fornite? Vous ne le faites pas? Étrange. Un moment privilégié devant un écran avec votre enfant, ça ne vous rebute pas quand vous maîtrisez le sujet et la marche, n’est-ce pas? Pourtant, en jouant à Fortnite, (ou en regardant Julien Lacroix ou les stories de GirlyAddict dont parle votre enfant) vous en sauriez davantage sur un monde qui vous échappe parce que vous refusez d’approcher. Parce que c’est du temps d’écran? Allons. Allons.

Bien sûr que je SAIS que Passe-Partout s’adresse aux tout-petits qui ne jouent pas (encore) à Fortnite. L’ennui, c’est que le jour où votre mignonnet va avoir l’âge de danser le floss, vous n’aurez pas suivi. La preuve? Vous en avez déjà peur. Nous cultivons au Québec une technophobie qui est en train de bousiller notre relation avec nos enfants. J’en ai la preuve tous les jours (je suis responsable de contenu numérique. Oui, c’est moi le diable en personne).
La vérité c’est que vous vous intéressez aux contenus sur écran que lorsque ça génère en vous de la nostalgie. Et ça, c’est triste en passe-osti."

J'aimerais dire que je suis d'accord, mais malheureusement, c'est encore une fois, un article où on généralise. Ce n'est pas tous les parents qui ont regardé Passe-Partout qui sont des technophobes ou qui n'apprécient pas une game de Fortnite une fois de temps en temps. Les médias et les médias sociaux font ressortir toujours le pire. Le pire de tout. Et les jeux vidéos sont souvent pointés du doigt, comme les médias sociaux et les "influenceurs"! C'est facile d'alimenter une discussion vers les choses qui font peur, incomprises et surtout lorsque le message est erroné à répétition. Je pense à un couple d'ami de mon âge qui se disputent constamment au sujet de la technologie. Lui est à l'aise, les jeux vidéos c'est super ok et elle, ark c'est de la marde. La réalité c'est que les gens de notre âge pour la plus part on grandit que les jeux vidéos et la technologie c'était un truc de gars. Je me souviens parfaitement que la console de jeux vidéo c'était à Mon frère. Pas à moi. Je jouais à l'occasion, néanmoins c'était la patente de mon frère. C'était dans sa chambre, avec son téléviseur.

Je suis ambassadrice pour Xbox depuis 2017 pour la campagne XBOX Together, pour nous et c'est la philosophie de cette campagne, le Xbox est fait pour la famille. Pour nous, jouer à Disney Rush en famille ou un jeu de société, c'est la même chose. Le jeu vidéo va développer certains aspects que le jeu de table ne développera pas et vice-versa. Le jeu vidéo va développer beaucoup la tactique et des stratégies, alors que le jeu de société va apprendre la patience, chacun à son tour pour jouer et également des aspects de sociabilités. Quoi qu'aujourd'hui avec la technologie il est facile de sociabiliser en ligne avec un set d'écouteur de gaming avec micro.

On me juge parfois, parce que je laisse faire à ma fille des vidéos sur Youtube qui sont supervisés et dont l'aspect médias social de la chose est filtré par Simon, l'équipe de notre Agence Marketing Web et moi-même. J'ai écris un super article qui démontre comment un enfant peut développer des aspects en créant des vidéos youtube tel que l'organisation, sa créativité, se défouler, vulgariser des notions scolaire et j'en passe. C'est aussi de savoir comment on réagit lorsque ton enfant te dit: Maman, je veux devenir Youtubeur. Comment réagir quand ton enfant te dit que son choix de carrière est Youtubeur? Les métiers changent et nos enfants, connaîtront des métiers qui n'existent pas encore.

Pour nous, évoluer avec la techno c'est important, mais faut aussi donner un aspect de culture générale aussi à nos enfants et une équilibre. Combien d'enfants arrivent au CEGEP et on aucune idée de ce qui s'est passé à la deuxième guerre mondiale? Combien d'enfants ne savent pas certains éléments de la culture populaire d'autrefois qui a influencé leur culture populaire? Passe-Partout fait parti de la culture populaire du Québec. Une émission de télévision qui dure environ 20 ans, c'est difficile de passer à côté d'un retour et d'être dans un état nostalgique. Si Stranger Things fonctionnent si bien c'est justement la nostalgie, mais aussi un regard sur le passé qui fait comprendre la manière que les gens des années 80 vivaient. Je suis née à la fin des années 80, donc je n'ai pas nécessairement connu cet époque et c'est fou comment la mère pouvait laisser jouer dehors seul les enfants aussi longtemps et pas s'inquiéter après quelques minutes de retard. Notre société évolue, les moeurs aussi, mais il y a des choses qui deviennent des classiques. Si on écoute encore aujourd'hui du Georges Brassens, Boris Vian ou du Édith Piaf, qu'on lit des classiques littéraires, ce n'est pas parce que ce sont des repères, ce sont des éléments de culture générale qui se transmettent et qui nous font réfléchir.

Personnellement, je suis vraiment déçue de Passe-Partout car je m'attendais à que ce soit autre chose qu'un reboot de la série originale, même si les acteurs ont fait une super performance à reprendre le scénario classique en y ajoutant des éléments modernes, Passe-Partout est resté trop classique. Ça marche, pour les parents nostalgiques, mais aussi pour les enfants de 0 à 6 ans. Ma fille a écouté en boucle les épisodes, les chansons et aujourd'hui, après presque'une semaine de Passe-Partout, elle chante la chanson "Je me brosse les dents!" et elle ne chigne pas sur l'heure du Brossage de dents. C'est comme devenu cool, parce que la nouvelle émission cool en parle. Elle me demande la berceuse de Perlin le soir pour ce coucher. Je pense que c'est pas juste une question de nostalgie du parent, mais aussi une émission qui fonctionne. Pour moi c'est une vieille émission qu'on a recyclé, mais pour elle, c'est totalement une nouvelle émission qu'elle découvre.

C'est comme Netflix, en 2017 a remis au goût du jour Dynastie. J'écoutais ça le soir avec ma mère. J'avais entre 3 et 6 ans. Je l'écoute avec ma fille, parce que ça me fait penser à ma mère et moi qui écoutait cette émission, mais c'est une émission totalement différente, même les personnages. J'ai essayé de le faire écouter à ma mère de 60 ans, technophobe, jusqu'à ce que ma tante Danielle la résonne pour lui dire que ça lui prenait un cellulaire lorsqu'elle fait de la route et je peux vous dire que c'était elle qui chialait, car ses repères étaient totalement différents. À son époque les personnages étaient tous plus blanc que blanc, aujourd'hui nous avons le droit à des afro-américains, des latinos et des blancs de façon totalement égale qui sont tous multi-millionaires, voir milliardaires.

La réalité des parents qui écoutent vraiment Passe-Partout avec leur enfant, ce n'est pas nécessairement vrai qu'ils sont tous technophobes, car il ne faut pas oublier que les parents qui ont des enfants de l'âge de la mienne et même de 0 à 6 ans,  ont majoritairement entre 30 et 40 ans, ils sont à l'aise avec la technologie et que chaque fois qu'ils ont un questionnement sur l'état de santé de leur enfant ou leur développement, il fréquente des blogs de maman, des sites comme Maman Pour La Vie ou Naître et Grandir ou encore l'application Social Mom. La réalité, c'est que les parents d'enfants qui jouent à Fortnite c'est qu'ils sont entre 40 et 50 ans et eux ont moins été exposé à la technologie. Ils ont probablement eu leur premier cellulaire à 25 ans, premier ordinateur entre 18 et 20 ans, alors que ma génération à 18 ans pour le cellulaire, 12 ans pour le premier ordinateur. Ce que je dis, je le vois à tous les jours avec les travailleurs autonomes de 40 à 50 ans qui sont moins
à l'aise avec la technologie et voir technophobes. Ce n'est pas tout le monde n'ont plus qui est comme ça, néanmoins on le voit souvent.

Donc ce week-end et pendant la semaine de relâche, lâchez votre fou, jouer à Fortnite avec du Pop Corn en famille même faire un bar à pop corn avec des jujubes et des pretzel et écouter quelques vidéos YouTube. Et si vous aimez le contenu qui apporte quelque chose je vous conseil la chaîne Youtube de l'historien Laurent Turcot L'histoire nous le dira. Une mine d'or d'histoire et une des rares chaînes YouTube Québécoise qui a du contenu culturel.


You May Also Like

0 commentaires

💖💖💖Suivez-moi sur Instagram💖💖💖