Opéra de Montréal: JFK - l'histoire de John F Kennedy comme un voile onirique



Bonjour les radieuses (et les radieux)!

Le week-end dernier, j'ai fait une expérience que j'avais sur ma bucket list... Aller à l'Opéra. J'ai réalisé mon rêve et j'y ai pris goût. Par contre, j'ai toujours rêvé d'être assis au Balcon de l'Opéra et que ce soit européen. C'est un rêve que j'ai depuis que je suis toute petite.  Lorsque j'ai eu l'opportunité d'aller assister à une représentation de JFK à l'Opéra de Montréal, j'y ai été. J'ai été assis au parterre, je crois que ça ne met pas l'expérience de l'Opéra en valeur. Toutefois ce fut une expérience unique avec où  nous avons pu découvrir l'histoire de John F Kennedy comme un voile onirique. Il y avait aussi quelque chose de très kitch à l'intérieur de la pièce un peu comme une pièce de Broadway.









L’histoire : Le jour avant la fin…
Plutôt que de nous présenter l’histoire de l’assassinat de Kennedy, Little et Vavrek nous montrent les douze heures précédant ce moment fatidique. JFK nous ouvre ainsi une fenêtre sur la vie intérieure des figures mythiques de John F. Kennedy et de sa femme Jacqueline, de leur suite présidentielle de l’Hôtel Texas à Fort Worth jusque sur la lune. Sous l’égide des Parques, Kennedy et sa femme confrontent leur passé, leur présent et leur futur dans un monde onirique provoqué en partie par la prise de narcotiques. Pour reprendre les mots des créateurs, « le temps est flexible dans ce drame; le destin ne l’est pas. »



L’œuvre : Une nuit inoubliable

Lorsque Darren K. Woods, directeur général du Fort Worth Opera, cherchait une œuvre pour célébrer les soixante-dix ans de la compagnie, il a eu l’idée de commander un opéra sur la nuit que le président Kennedy et sa femme Jacqueline avaient passée à Fort Worth. En effet, cette nuit est non seulement la dernière que le couple a passée ensemble, mais aussi la dernière nuit de vie du président Kennedy. Quel choix idéal pour célébrer une des plus anciennes compagnies d’opéra aux États-Unis, une compagnie qui, depuis 2007, amène sur scène des première mondiales et se trouve à l’avant-scène du renouveau de l’art lyrique dans le monde ! En collaboration avec l’American Lyric Theater et l’Opéra de Montréal, deux compagnies avec un fort engagement envers le renouveau de l’art lyrique, il ne manquait plus que de trouver un compositeur et un librettiste.


Distribution

Après leur succès retentissant à Fort Worth, les chanteurs de la création américaine reprennent leurs rôles à l’Opéra de Montréal. Décrits respectivement comme « charismatique et puissant » et « magnifique et dévastatrice » par Henry Stewart (Opera News), le baryton Matthew Worth et la mezzo-soprano Daniela Mack incarnent le couple mythique du président John F. Kennedy et de sa femme Jacqueline (Jackie) Kennedy. À leurs côtés, le baryton-basse Daniel Okulich dans le rôle du vice-président des États-Unis Lyndon B. Johnson, la soprano Talise Trevigne dans les rôles de Clara Harris, de femme de ménage de l’hôtel et de Clotho, agente du destin, ainsi que le ténor Sean Panikkar, dans les rôles de l’agent des services secrets Henry Rathbone et de Lachesis, agent du destin. La soprano Cree Carrico est Rosemary Kennedy, la sœur du président Kennedy, et la mezzo-soprano Katharine Goeldner incarne Jacqueline Onassis, représentant le futur de Jacqueline. Le ténor américain Casey Finnigan se joint à cette distribution de haut vol dans le rôle du premier ministre de l’Union soviétique Nikita Khrushchev. L’Orchestre symphonique de Montréal donnera vie à la musique spectaculaire de Little sous la baguette expérimentée de Steven Osgood. La mise en scène et les décors sont de Thaddeus Strassberger, les costumes de Mattie Ulrich et les éclairages de Chad R. Jung. Dans les paroles du compositeur et critique musical Gregory Sullivan Isaacs (Theatre Jones), « cette production est de premier ordre... On y trouve du magnifique, du plus magnifique et le plus magnifique ! »



Et pour terminer un vlog de notre expérience avec nos commentaires.





JFK de David T. Little et Royce Vavrek - À l'Opéra de Montréal - Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts - les 27 et 30 janvier et 1er et 3 février 2018 à 19h30






Vous aimez mon contenu lifestyle? Suivez-moi également sur mon site web professionnel : josiannebrousseau.com

Et bien entendu, je vous invite à me suivre sur les médias sociaux!
Facebook: Etre Radieuse par Josianne Brousseau
Twitter: @etre_radieuse
Instagram: etreradieuse
YouTube: etreradieusetv





À bientôt les radieuses! (et les radieux)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Publicités

Josianne Brousseau /etreradieuse.com. Présenté par Blogger.

INSTAGRAM FEED

@etreradieuse

Publicités

-