Geneviève Borne et Vision Mondiale lancent, pour la 3e année, la campagne Contre l’exploitation des enfants

Bonjour les radieux et les radieuses!
On compte 168 millions d’enfants qui travaillent dans le monde, dont plus de la moitié, soit 85 344 000 (15 fois le nombre d’enfants au Canada), occupent un emploi dangereux ou dégradant. C’est pour s’attaquer à cette problématique planétaire que Vision Mondiale lance pour la troisième année consécutive la campagne Contre l’exploitation des enfants. 



« Il est important que l’information sur les conditions de travail dans les usines du monde entier soit facilement accessible. En effet, 86 % des Québécois croient que les entreprises canadiennes pourraient réduire le travail des enfants dans le monde si elles avaient accès à de l’information sur la chaîne de production de leurs fournisseurs, affirme Carolyn Hébert, directrice de Vision Mondiale au Québec. Les Québécois estiment que le gouvernement canadien a le pouvoir nécessaire pour régler une partie du problème de l’exploitation des enfants. Nous les invitons à faire entendre leur voix en signant notre pétition pour dénoncer l’exploitation des enfants dans le monde. »

Accessible sur le site www.visionmondiale.ca/exploitation,  cette pétition demande au gouvernement canadien de modifier les lois pour exiger plus de transparence de la part des entreprises, notamment en ce qui a trait à leur chaîne de production. Ces lois aideront la population à faire des choix plus éclairés. L’an dernier, près de 23 000 Québécois avaient signé la pétition.

L’exploitation vue par Geneviève Borne en Indonésie

En 2015, Geneviève Borne, ambassadrice officielle de Vision Mondiale, en était à son troisième voyage avec l’organisme. Après l’Inde en 2013 et le Cambodge en 2014, c’est vers l’Indonésie que l’équipe du Québec s’est tournée cette année pour visiter les projets de l’organisation sur les îles indonésiennes de Timor et d’Alor et rencontrer des enfants et intervenants sur le terrain.

« En Indonésie, j’ai vu le travail effectué par Vision Mondiale pour contrer la plus grande problématique liée à l’exploitation des jeunes dans ce pays; le trafic d’enfants, explique Geneviève Borne. De nombreuses familles vulnérables sont souvent convaincues, par la force ou la tromperie, de vendre leurs enfants pour qu’ils travaillent pour des entreprises ou des foyers à revenus très élevés. Souvent, les parents croient faire pour le mieux et ne savent pas que leurs enfants occuperont des emplois dangereux et dégradants. »

L’une des actions entreprises par l’organisme est de travailler en collaboration avec les familles afin que les enfants obtiennent un certificat de naissance. En effet, plus de 50 % des enfants n’en détiennent pas et, comme ils n’ont aucune identité, ils risquent davantage d’être victimes de trafic.

Vision Mondiale voit également à élaborer des stratégies pour éduquer les populations des villages où il y a du trafic d’enfants. Les membres de l’organisme mettent sur pied des programmes pour aider à dépister les trafiquants et développent des systèmes pour permettre de dénoncer les cas d’abus.

L’équipe de Vision Mondiale Québec, accompagnée de Geneviève Borne, a également visité plusieurs clubs pour enfants et adolescents dans les villages indonésiens où ces derniers apprennent l’anglais et  l’informatique. Ils s’y rassemblent aussi pour discuter des moyens à mettre en place  pour se faire entendre par le gouvernement.  

Activité spéciale pour la Journée mondiale contre le travail des enfants

Dans le cadre de sa campagne, Vision Mondiale organise une exposition de photos prises par Geneviève Borne lors de ses différents voyages avec l’organisme pour la Journée mondiale contre le travail des enfants, qui aura lieu le 12 juin prochain. L’événement se déroulera à l’Espace Infopresse (4316, boul. St-Laurent) de 10 h à 21 h. Le public pourra se procurer les photos sur place ou en ligne au lendemain de l’exposition. Tous les profits seront remis à la campagne Contre l’exploitation des enfants.

À propos de Vision Mondiale
Vision Mondiale, qui intervient dans 97 pays, est une organisation de solidarité internationale qui lutte contre toutes les formes de pauvreté et d’injustice à travers ses programmes d’aide humanitaire d’urgence, de développement communautaire et ses actions de plaidoyer. L’organisme apporte une aide aux enfants et aux familles les plus démunis, sans aucune forme de discrimination sociale, ethnique ou religieuse. Pour plus d’information, visitez visionmondiale.ca

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

256ac29aaaf48017dfade4bb46ddee8432aeaa5a57d768b6bd
Josianne Brousseau /etreradieuse.com. Présenté par Blogger.

INSTAGRAM FEED

@etreradieuse

Publicités

-