#PoudingChomeurGate façon Danny St-Pierre

Bonjour les radieux et les radieuses!
Je n'ai pas inventé la recette de Pouding au chômeur, mais j'ai des doutes que ce soit mon arrière-grand-mère qui fait partie de les premières ménagères en avoir préparé pour la première fois,  lors du fameux Crash Boursier de 1929! Mon arrière-grand-mère a élevé 12 enfants dans HoMa (Hochelaga-Maisonneuve)!  À l'époque rien de huppé,  rien de prétention,  juste des pauvres et des chômeurs! 
Mon arrière-grand-mère,  Aurore Jolibois,  je l'imagine (parce que je ne les jamais connu) comme étant une femme qui accueillait à bras ouverts les gens avec un mauvais café ou du thé salada qu'elle te servait avec une bonne part de réconfortant Pouding Chômeur! Parce que le pouding chômeur existe depuis l'avant deuxième Guerre Mondiale!  Parce que le pouding chômeur c'est le dessert de mon arrière-grand-mère qui a élevé 12 enfants dans un petit logement!  Le pouding chômeur c'est ensuite partager avec les voisines, les brues,  etc. 



Puis aujourd'hui on arrive à une guéguerre de Pouding chômeur pour savoir qui l'a inventé,  ben moi je dis que c'est Aurore Jolibois,  pis toutes les Aurore Jolibois des années 1920! 

Si vous me demandez quelle recette adaptée je préfère,  ben je vous partage celle de Danny St-Pierre,  chef du restaurant Auguste! 

Paru sur le site de recettes-de-chefs.ca

540 ml de sirop d’érable (1 boîte de conserve de 18 oz)
540 ml de crème à 35 %
125 ml de beurre à température ambiante (1/2 tasse)
125 ml de sucre (1/2 tasse)
2 œufs
500 ml de farine (2 tasses)
5 ml de poudre à pâte (1 c. à thé)
Une pincée de sel
125 ml de lait (1/2 tasse)

Préparation :
Placer le beurre et le sucre dans le bol du batteur électrique et mélanger le tout.
Ajouter les deux œufs et battre environ 2 minutes.
Mélanger la farine, la poudre à pâte et le sel ensemble.
Incorporer les ingrédients secs à la préparation aux œufs en alternant avec le lait, tout en continuant à battre. On veut une texture lisse et dense.

Pour le caramel à l’érable :
Dans une grande casserole à fond épais, porter à ébullition le sirop d’érable et la crème en surveillant pour éviter tout débordement.

Laisser bouillir de 3 à 4 minutes puis retirer du feu.
Répartir dans des bols individuels pouvant aller au four : 1 louche de pâte et ½ louche de caramel à l’érable par bol.

Enfourner à 400 °F pour 30 minutes (piquer avec un cure-dent pour savoir si c’est prêt).
Servir chaud avec une boule de crème glacée à la vanille (Coaticook par exemple, ça vient de l’Estrie!) et quelques fruits des champs (framboises, mûres). Mais pas trop, on ne veut pas que ça devienne santé!

Vous pouvez aussi préparer le pudding à l’avance et le réchauffer 2 minutes au micro-ondes avant de servir.

Avertissement : le pudding chômeur est une recette patrimoniale. Cette adaptation plus moderne s’inscrit dans la lignée initiée par Caroline Dumas de chez Soupe Soup !
Publié le: 25 juillet 2008

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Publicités

Josianne Brousseau /etreradieuse.com. Présenté par Blogger.

INSTAGRAM FEED

@etreradieuse

Publicités

-