#JeSuisParis... 2015, cette horrible année pour la France.

Bonjour les radieux et les radieuses!
J'avais programmé des recettes comme tous les samedi pour mon blog. J'ai décidé de ne pas les publier aujourd'hui, car je voulais qu'on se souvienne de Paris et des événements du vendredi 13 novembre 2015. Hier soir, j'étais en train de souper lorsque je vois ATTENTATS EN FRANCE! Ma première réaction a été une réaction de choc. Je ne peux pas et je ne pouvais pas croire que Paris, exactement 10 mois après les attaques au magazine Charlie Hebdo soit encore victime d'une attaque terroriste dans laquelle encore une fois fait par des terroristes. Ma réflection sur le coup:2015 fut réellement dure pour la France! D'abord Charlie, maintenant 3 attentats dont les morts ne cessent d'augmenter. Ouf! J'ai le souffle coupé, je suis triste pour mes amis français! Je ne sais pas quoi vous dire sauf que je suis affligée et profondément perturbée par toute cette violence gratuite et soudaine!

Je suis horriffiée, choquer, en colère pour la France. Je n'ai pas de mots pour dire comment je suis complètement abassourdie par cette situation. Tant de question... et POURQUOI? POURQUOI ATTAQUER LA FRANCE? Pourquoi? et encore des pourquoi! C'est à mon avis des gestes totalement gratuit et surtout atroce.

Pour résumer les évènements des derniers 24h et toute la violence qu'on vécu les français,voici les évènements clés :

Sept terroristes portant des ceintures d’explosifs et armés de kalachnikov sont morts, après avoir pris d’assaut la Ville Lumière. Ces kamikazes ont opéré au sein de trois cellules terroristes coordonnées. Trois individus ont quant à eux été arrêtés en Belgique.

Coup d’œil sur le fil des événements.

21 h 20Alors que se déroule le match entre la France et l’Allemagne au Stade de France, une première explosion retentit à la hauteur de la porte B. Deux corps sont retrouvés sur place, dont celui d’un premier kamikaze, qui portait une ceinture d’explosifs. Un passant est «soufflé» par l’explosion. 
Ce terroriste serait un migrant syrien, enregistré comme réfugié et inconnu des services français. Né en septembre 1990, en Syrie, il aurait traversé l’île de Leros, le 3 octobre dernier, confirme le vice-ministre grec chargé de la police, Nikos Tosca. 21 h 25Dans le Xe arrondissement, des personnes attablées au Carillon et au Petit Cambodge sont victimes de tirs de kalachnikovs provenant d’un véhicule de type Seat Leon noir. Quinze personnes perdent la vie, dix autres sont grièvement blessées. 

21 h 30Une deuxième explosion retentit à la porte H du Stade de France. Un second kamikaze trouve la mort.21 h 32Dans le XIXe arrondissement, une nouvelle fusillade devant le bar À la Bonne Bière cause la mort de cinq personnes et en blesse huit autres. Les auteurs des tirs se trouvaient encore une fois à bord d’une Seat Leon noir.

21 h 36Dix-neuf personnes perdent la vie et neuf autres sont blessées sur la terrasse du restaurant La Belle Équipe, après de nouveaux tirs de kalachnikov. Encore une fois, les assaillants sont à bord d’une voiture noire.

21 h 40Un troisième kamikaze se donne la mort sur la terrasse du Comptoir Voltaire. Une personne est grièvement blessée, d’autres plus légèrement. Au même moment, un véhicule de marque Polo et de couleur noir, muni d’une plaque d’immatriculation belge, arrive devant le Bataclan. Cette voiture a été louée par un Français, qui réside en Belgique. Les trois individus font irruption dans la salle en plein concert, tirent en rafale et prennent en otage le public. L’un d’entre eux est un Français de 29 ans, qui a été fiché pour radicalisation en 2010, selon le procureur de Paris. Né le 21 novembre 1985, dans l’Essonne, il a été condamné huit fois par la justice entre 2004 et 2010, sans jamais écoper de peines d’emprisonnement. Les deux autres terroristes seraient âgés de 15 à 18 ans. 21 h 53À 400 mètres du Stade de France, une autre explosion survient. Le corps d’un quatrième kamikaze est découvert.
0 h 20Les autorités interviennent à l’intérieur du Bataclan. Deux terroristes actionnent leur ceinture explosive, un troisième est abattu par les forces de l’ordre. Samedi matinLe citoyen français, résident de la Belgique, qui a loué le véhicule Polo de couleur noire qui s’est arrêté devant le Bataclan, est arrêté lors d’un contrôle routier à la frontière belge. Il était à bord d’un véhicule d’une autre marque, dans lequel se trouvaient deux passagers, résidents de Bruxelles. Les trois individus, qui ne sont pas connus des autorités françaises, ont été arrêtés. Le Seat Leon noir, utilisé par des assaillants lors des fusillades dans les bars et restaurants, n’a pas été retrouvé.Qui sont les assaillants?Sept kamikazes se sont fait exploser, trois individus ont été arrêtés et deux migrants sont recherchés par les autorités, à la suite des attentats terroristes de Paris. Qui sont-ils?Au BataclanTrois terroristes sont arrivés au Bataclan à bord d’un véhicule loué de marque Polo, noir, immatriculé en Belgique. Ils ont pénétré à l’intérieur de la salle de spectacles. Deux d’entre eux ont fait sauter leurs explosifs à l’arrivée des autorités alors que le troisième a été abattu par les forces de l’ordre lors de l’opération de sauvetage. L’un des kamikazes est un Français de 29 ans, qui a été fiché pour radicalisation en 2010, selon le procureur de Paris. Né le 21 novembre 1985, dans l’Essonne, il a été condamné huit fois par la justice entre 2004 et 2010, sans jamais être condamné à des peines de prison. Il a été identifié grâce à ses empreintes digitales. Les deux autres terroristes seraient âgés de 15 à 18 ans. Stade de FranceTrois kamikazes ont activé leurs explosifs – qui comprenaient des boulons – à trois endroits différents, près du Stade de France. Au moins l’un de ces terroristes aurait tenté d’entrer dans le stade. Il aurait toutefois été intercepté à l’entrée, 15 minutes après le début du match. Il se serait alors écarté avant de faire exploser sa veste. L’un d’entre eux serait un migrant syrien enregistré comme réfugié. Né en 1990, inconnu des services français, il aurait traversé l’île de Leros, le 3 octobre dernier, confirme le vice-ministre grec chargé de la police, Nikos Tosca. Un passeport égyptien aurait aussi été retrouvé à proximité du stade, selon certains médias. Cette information n’a toutefois pas été confirmée. Boulevard Voltaire
Un kamikaze se fait sauter à la terrasse du bistrot Comptoir Voltaire, le tuant sur le coup et blessant une quinzaine de personnes. Selon l’Express, le terroriste aurait passé à l’acte après avoir passé sa commande. Arrestations en BelgiqueTrois personnes, qui ne sont pas connues des services de renseignements français, ont été arrêtées aux frontières de la Belgique, à la suite des attentats. Il s’agirait de trois citoyens de Bruxelles, dont un serait d’origine française. C’est lui qui aurait loué la voiture Polo, retrouvée devant le Bataclan. Au moins l’une de ces trois personnes se serait trouvée à Paris, vendredi soir. Migrants recherchésDeux migrants enregistrés en Grèce comme demandeurs d’asile sont activement recherchés par les autorités françaises. Sources: Le Monde, Le Figaro, Le Soir, L’Express, Europe1
En attendant, je vous offre cette image en soutient avec vous amis français.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Publicités

Josianne Brousseau /etreradieuse.com. Présenté par Blogger.

INSTAGRAM FEED

@etreradieuse

Publicités

-