Comment bien choisir ses accessoires de mariage? (COLLABORATION AVEC CAPELIO)

Lorsque les premières mariées de 2014 m’ont contactée en vue de leurs mariages, certaines se demandaient s’il était trop tôt – ou trop tard – pour commander leurs voiles, voilettes ou fascinators. Il semble y avoir une certaine confusion entourant l’achat des accessoires pour la mariée.  Voici quelques trucs pour y voir plus clair :

Photo de courtoisie Capelio par SensImage 2013

Quand?
Il n’y a pas de moments particuliers pour le faire. Alors qu’il est bien établi que les robes de mariées doivent être choisies et commandées longtemps d’avance, la même règle ne s’applique pas nécessairement aux accessoires. Évidement, le plus tôt est le mieux : je suggère toujours aux mariées de commander leurs Capelios dès qu’elles sont prêtes, histoire qu’elles puissent faire autant d’essais avec leurs coiffeurs qu’elles le veulent. Par contre, il n’y a pas de délai maximal à respecter, si vous êtes prêtes à vous déplacer. En effet, si vous êtes dans la ville de Québec et que la pièce choisie ne requière pas de nouveaux matériaux, il est possible de le faire en urgence même la veille s’il le faut. Ce qui n’est évidement pas l’idéal. Par contre, les mariées reçoivent souvent leurs robes seulement autour de mars, parfois plus tard. Et beaucoup préfère voir la version finale de leurs robes pour choisir leurs accessoires, ce qui est bien normal. Par conséquent, c’est normal que parfois on ne peut pas acheter son Capelio aussi tôt qu’on le voudrait.
On peut donc en conclure que le mieux est toujours de commander le plus tôt possible, ou de nous écrire pour connaître les délais pour avoir votre pièce. Idéalement, calculer au moins un mois pour la réception de votre accessoire.
Où?
Évidement, je conseillerais à toutes les mariées de se procurer des Capelios! Beaucoup de clientes m’ont mentionné leur déception par rapport aux choix et à la qualité des produits offerts dans les boutiques de mariage. Effectivement, parfois une boutique aura de très belles robes, mais un choix d’accessoires laissant à désirer. N’hésitez pas à magasiner pour trouver votre accessoire. Il est important de faire attention lorsqu’on achète sur Internet, mais également en boutique : certains magasins n’hésiteront pas à mettre la pression sur une mariée pour acheter une robe en particulier, mais également plusieurs accessoires (voile, souliers, ceintures, etc.) pour maximiser leurs ventes.
Quoi?
Le choix d’un accessoire, que ce soit un bibi ou un voile, est très personnel. Comme pour la robe de mariée, je suggérais toujours d’opter pour un accessoire qu’on aime vraiment, plutôt que quelque chose « qui fait l’affaire » ou qui plaira aux autres. Mais même si c’est une question de goûts, il y a certains points pratiques auxquels penser. Par exemple, est-ce que vous voulez porter votre accessoire tout au long de la soirée? Si oui, il faudra qu’il ne soit pas trop encombrant et qu’il soit confortable pour vous. Pensez également si vous aimeriez le porter par la suite. Certains accessoires se prêtent bien à être portés lors d’occasions autres qu’un mariage, comme le Madison, le Catherine ou le Ireland. Dans le cas de voilettes comme le Marie-Hélène ou le Penny, pensez qu’en coupant la voilette après le Jour J, vous pourrez les reporter facilement.
J’espère que ces conseils vous ont été utiles! N’hésitez-pas à m’écrire si vous avez besoin de plus d’informations!

 ________________________________________________________________________
AUDREY LATULIPPE

Grande voyageuse et amoureuse de la mode, Audrey a lancé son entreprise, Capelio, en 2011 après un séjour de 8 mois en Australie. Puisqu’il y avait très peu d’accessoires de type fascinator ou bibi sur le marché canadien, elle choisit de s’en faire un elle-même pour le mariage d’une amie. Elle eût l’idée de démarrer son projet en constatant que d’autres fashionistas et mariées souhaitaient également porter ce genre d’accessoires. Depuis, Audrey n’a cessé de s’intéresser à l’univers de la mode et du mariage. Elle prépare d’ailleurs un deuxième projet d’entreprise pour ce marché.


Dans ses (trop rares!) temps libres, Audrey se passionne également pour la lecture et l’écriture. Vous l’aurez devinez, la fashionista adore les looks un brin vintages, qui rappellent l’élégance des années 50. Elle est le plus souvent en robe et en possède des dizaines accumulées au fil du temps!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

256ac29aaaf48017dfade4bb46ddee8432aeaa5a57d768b6bd
Josianne Brousseau /etreradieuse.com. Présenté par Blogger.

INSTAGRAM FEED

@etreradieuse

Publicités

-