L'éducation au Québec... Tu seras diplômé même si tu coules tes cours!

Bonjour les radieux et les radieuses!
Je viens de lire de quoi de grave sur le site de La Presse... En gros résumé: "Tu coules tes cours, ben on va te donner ton diplôme du secondaire pareille!" ALLO! Je sais pas ce que tu as pris comme drogue mais j'en veux surtout pas...  Voici ce que je suggère au gouvernement Marois et pourquoi ce système ne peut pas marcher de toute évidence... ET SÉRIEUSEMENT LÂCHEZ LA DROGUE!!! Pour lire l'article de la presse cliquez ici.




Il y a deux ans j'étais dans la même classe qu'une fille qui ne savait pas ce qu'était un député... c'est quoi, maintenant les jeunes vont connaître rien du tout... un chat ça fait miaw les enfants, un chien woof, et 1+1 = 2... Bravo tu sais ça tu finis ton secondaire! La culture général, la lecture, les math, l'anglais, etc. Il y a un paquet de trucs qu'on doit savoir au minimum pour fonctionner dans la vie. Savoir ce qu'est un député, fait partie de la culture général et politique et on devrait apprendre ce que c'est avant d'être en âge de voter. Avoir un minimum d'intérêt pour ce qui se passe dans le monde et savoir que le Gabon est en Afrique et que ce n'est pas un type de viande aussi. Il y a 10 ans (en juin), je terminais mon secondaire, d'une prestigieuse école privée avec une moyenne générale de 80%. Wow félicitation que vous allez dire, mais... j'ai bûché un sale coup... finis des devoirs et des travaux à minuit le soir, privé de sortie, aller en retenue et en récupération, coupait le temps d'appel avec mes amis (ouais à l'époque les gens se téléphonaient) la veille des examens pour réviser, au besoin je prenais un 5 minutes de ma pause pour aller voir un prof (des fois c'était plus long) pour voir si j'avais compris quelques chose et j'avais des parents qui me poussaient dans le cul (désolé pour le mot vulgaire) pour que je réussisse! Aujourd'hui, il y a deux fléaux que je vois: Le manque FLAGRANT DE PRÉSENCE PARENTALE et le manque de curiosité. Il y a beaucoup de gens qui ne seront pas en accord avec mes propos, mais on "dump" nos enfants à la garderie, à la garderie ils sont 6 pour une éducatrice, on va les chercher le soir, on fait le souper, on passe quelques minutes à jouer avec eux, bain et dodo! La fin de semaine, ben là c'est les courses, c'est le party de famille, etc. Personnellement, je ne reproche rien à personne, mais dans mes valeurs, tu as des enfants, tu t'en occupes! Je travail de la maison avec mon blog (oui oui) et je publies quand même 2 à 4 articles par jours dépendant des journées, mon ménage je le fais (je me prend un 4h par semaines où je fais garder ma fille par mes parents pour faire le plus gros et à tout les soirs, entre 21h et 23h, sauf dans le cas des Twitter Party, je range la maison, fait la vaisselle, etc.), le reste de la journée je joue avec ma fille, je lui parle, lis des histoires, développe différents aspects, elle a une heure de télé sur l'heure du souper, le reste du temps on joue et on développe des trucs ensembles! Et c'est en bas âge que le développement des traits de caractères, personnalités, curiosité et attachement se développent. Puis au fil des années, même si Bébé est maintenant capable d'attacher ses souliers et de lire, il faut être là pour les écouter quand ça va mal à l'école, être présent dans leurs activités, les encourager dans ce qu'ils aiment... L'éducation part d'abord et avant tout du milieu familial!



 Donc s'il n'y a plus de diplôme pris au sérieux... Bon ben Bébé Radieuse, l'an prochain ce ne sera pas la garderie, mais le secondaire, ils vont te laisser passer... Tu sais c'est quoi un chat, un chien, un oiseau, un triangle, un étoile, et un livre... donc tu devrais être pas pire ma fille pour le secondaire...

Je suis mieux tout de suite de racheter quelques classiques de la littérature française et anglaise avant que ce soit enlever des programmes et qu'on remplace ça par des Archies, par manque de budget dans les établissements scolaires du Québec et qu'on se dise que ça va être plus facile pour nos adolescents! Dans 17 ans, ce sera autour de ma fille de graduer de son secondaire et j'ose espérer qu'elle le réussira avec une bonne moyenne, sera aussi disciplinée et indisciplinée que moi par moment et qu'elle n'aura pas de gros échec dans son bulletin final. Pour, moi, en tant que mère, je trouve bien plus valorisant que mon enfant réussisse à la dure, plutôt que ce la couler douce, en textant "KKchose" et en écrivant bien comme sa mère qui est dyslexique et qui a construit un entreprise, dirigée deux entreprises avant etreradieuse.com et qui s'est toujours débrouillé en rêvant gros et en allant plus loin, en étant curieuse et en se posant des questions! Je ne dis pas que je suis parfaite, mais la réussite se fait avec des échecs qui laissent un apprentissage, dans n'importe quelle domaine. Si elle coule ses math à l'étape 1 et qu'à l'examen final elle sait où elle a échoué, c'est là que c'est important, car elle aura appris de ses erreurs!

Ce qui me dégoûte dans tout ça le plus... c'est qu'on a décidé de sacrifier la qualité pour la quantité. Faire des travailleurs moins instruits, c'est à ce qu'il paraît socialement moins dommageable que des décrocheurs boudés par les employeurs...

À bientôt!

256ac29aaaf48017dfade4bb46ddee8432aeaa5a57d768b6bd
Josianne Brousseau /etreradieuse.com. Présenté par Blogger.

INSTAGRAM FEED

@etreradieuse

Publicités

-