Petite histoire du maquillage...

Bonjour les radieux et les radieuses!

 Le maquillage comme tout cosmétique sont apparût très tôt dans l’histoire. Si on se demande comment les Égyptiens faisaient ou encore si le maquillage était considéré comme étant diabolique au Moyen Âge… Alors qu’est-ce que nous réserve l’histoire sur le maquillage? Voici mes découvertes beautés à ce sujet.
«Trois-mille ans avant Jésus Christ, les égyptiens connaissent déjà le maquillage : rouge à lèvres, khôl, maquillage pour les yeux à base de minerai de plomb, d’antimoine et de malachite. Les caravanes qui acheminent les épices et la soie en Europe, introduisent les cosmétiques et le maquillage en Grèce et dans l’Empire romain.

Au Ier siècle, Néron et Poppée éclaircissaient leur peau avec de la céruse et de la craie, soulignaient leurs yeux au khôl et rehaussaient leur teint et leur lèvres avec du rouge. Des femmes telles que Cléopâtre se maquillaient énormément, mais les produits de l’époque étaient essentiellement fait de produits toxiques comme les métaux, qui détruisaient l’apparence de la peau et provoquaient un vieillissement prématuré de cette dernière. C’est au retour des croisés que le maquillage se répand en Europe du nord où il n’était utilisé que pour les peintures rituelles.

Dès le XIIIe siècle, les nobles usent de fond de teint, de teinture à cheveux et de parfum. Au XVIe siècle, les femmes se poudrent à la céruse et à l’ocre rouge et se colorient les lèvres avec un mélange de teinture de cochenille.

Dès le XVIIe siècle le maquillage est utilisé dans toutes les classes sociales. Le maquillage moderne fut rendu populaire par le cinéma dans les années 1920.

Jusqu’au début du XIXe siècle les cosmétiques contiennent du plomb, les produits modernes sont testés en laboratoires et fabriqués avec des produits neutres comme le talc, le kaolin, l’amidon de riz auxquels sont ajoutés des huiles et des colorants de synthèse. Heureusement que les progrès de la recherche en cosmétologie ont permis de développer des produits de maquillage et de soins pour le visage sans risques pour la santé ni la peau.

De nos jours, le maquillage est plus subtil. Les femmes cherchent à faire ressortir leur beauté naturelle et à illuminer leur visage.Un célèbre maquilleur de chez M.A.C a un jour dit: ” le maquillage est un outil pour donner confiance et apprécier la beauté intérieure et extérieure. “» Source Wikipédia
La petite histoire du mascara

 À l'origine, le mascara était de la poudre d'antimoine. L'antimoine est une roche noire aux reflets bleutés qu'on concassait et qu'on broyait jusqu'à donner une poudre dont en en tirait un collyre, le khôl. Les Francais l'ont découvert lors de la conquête de l'Algérie au milieu du XIXe siècle car les tribus nomades et semi-nomades des hauts plateaux l’utilisaient comme produit de beauté mais aussi pour prévenir différentes maladies des yeux.

Le produit que les gens connaissent aujourd'hui comme le mascara ne se développe pas avant le XIXe siècle avec l’aide d’un chimiste nommé Eugène Rimmel développe un cosmétique vers 1880, le Rimmel, à partir d'un distillat de pétrole, la vaseline. Le nom du cosmétique rimmel est devenu synonyme avec la substance même et se traduit encore aujourd'hui par "mascara" en italien (mascara veut dire "masque" dans cette langue, comparer à mascarade, d’origine aussi italienne), français, espagnol, néerlandais, turc, roumain, etc.

En 1913, un autre chimiste T. L. Williams et sa sœur, Maybel lancent le mascara moderne, fait de poussière de charbon mélangée à de lavaseline. Williams vend son produit par correspondance et crée une société qu'il appelle Maybelline, combinaison du nom de sa sœur et de « vaseline ».

Maybelline est aujourd'hui une importante société de cosmétiques appartenant au groupe L'Oréal. Le mascara était disponible sous forme de pain, et était composé de colorants et de cire de carnauba. Les utilisatrices mouillaient une brosse, la frottaient sur le pain de mascara puis l'appliquaient sur les yeux.

 La version actuelle comprenant un tube et une brosse a été présentée en 1957 par Helena Rubinstein. Et aujourd’hui, chaque jour se vend des milliers de mascara à travers le monde…

C’est également le produit le plus vendu au monde.

Et voilà... j'ai bien d'autres anecdotes à vous racontez...





 À bientôt!


 

1 commentaire:

  1. C,est vraiment intéressant!
    J'ai connu le mascara en petit bloc qu'on devait mouiller avec la brosse applicateur. Hiiiii, ça ne me rajeuni pas ça !!!

    RépondreEffacer

256ac29aaaf48017dfade4bb46ddee8432aeaa5a57d768b6bd
Josianne Brousseau /etreradieuse.com. Présenté par Blogger.

INSTAGRAM FEED

@etreradieuse

Publicités

-