Faits et chiffres sur la santé des femmes...

Bonjour les radieux et les radieuses!
Il y a des choses qu'on ne veut pas nécessairement voir... En 2012, on ne veut pas se rappeller qu'il y a une femme sur cinq qui a été abusé sexuellement avant l'âge de 15 ans, ni que le tabagisme est dix fois plus élevés... etc. Voici quelques chiffre de l'Organisation Mondiale De la Santé (OMS) qui font peur.



1-Les taux de tabagisme parmi les hommes tendent à être dix fois plus élevés que chez les femmes. Cependant, en raison des récentes campagnes de marketing agressives visant les femmes, le tabagisme est en augmentation rapide parmi les jeunes femmes des pays en développement. Les femmes ont en général plus de difficultés à arrêter de fumer, connaissent davantage de rechutes que les hommes et les thérapies de substitution de la nicotine pourraient être moins efficaces chez les femmes.

2-Il est urgent de se préoccuper des vulnérabilités liées à leur appartenance sexuelle dont continuent de souffrir les filles et les femmes, surtout en Afrique subsaharienne, où l’on dénombre 80% des femmes vivant avec le VIH. Des cibles et des repères précis sont nécessaires si l’on veut améliorer l’accès des filles et des femmes aux traitements antirétroviraux, au dépistage du VIH et à toute une gamme de soins et de services de soutien (tels que le dépistage du cancer du col ou le diagnostic par la numération des CD4).

3-Entre 15% et 71% des femmes dans le monde ont été victimes de violences physique ou sexuelle commises par un partenaire masculin intime à un moment ou à un autre de leur vie. Ces violences existent dans tous les milieux sociaux et économiques. Elles ont de graves conséquences pour la santé des femmes telles que des grossesses non désirées, des infections sexuellement transmissibles, des blessures, des dépressions et maladies chroniques.

4-Certaines études révèlent que près d'une femme sur cinq déclare avoir été abusée sexuellement avant l'âge de quinze ans.

5-Même si les mariages précoces sont en diminution, on estime que 100 millions de jeunes filles se marieront avant leur 18e anniversaire au cours des dix prochaines années. Cela représente un tiers des adolescentes des pays en développement (à l'exclusion de la Chine).

Les jeunes filles qui se marient sont souvent ignorantes des choses du sexe et des risques d'infections par des maladies sexuellement transmissibles et par le VIH/sida.

6-Environ 14 millions d'adolescentes deviennent mères chaque année. Plus de 90% de ces très jeunes mères vivent dans des pays en développement.

7-Tous les jours, 1 600 femmes et plus de 10 000 nouveau-nés meurent des suites de complications évitables au cours de la grossesse et de l'accouchement. Près de 99% des décès maternels et de 90% des décès de nouveau-nés se produisent dans le monde en développement.

8-Les moustiquaires imprégnées d'insecticide réduisent le nombre des cas de paludisme chez les femmes enceintes et leur enfants. Lorsque les femmes ont un revenu, elles ont plus tendance que les hommes à acheter des moustiquaires pour leurs maisons. Cependant, l'utilisation de moustiquaires est souvent liée à des façons de dormir qui empêchent parfois les femmes de les utiliser.

9-Dans la plupart des pays ce sont les femmes qui cuisinent.. Lorsqu'elles le font sur des feux ouverts ou sur des réchauds traditionnels, elles respirent quotidiennement un mélange de centaines de polluants. Cette fumée intérieure est responsable d'un demi-million des 1.3 millions de décès annuels provoqués dans le monde par la bronchopathie chronique obstructive chez les femmes. En comparaison, seuls 12% des décès masculins dus à cette maladie sont liés à la fumée ambiante. Au cours de la grossesse, l'exposition de l'embryon en développement à des polluants aussi nocifs peut provoquer une insuffisance pondérale du nouveau-né ou même la naissance d'un enfant mort-né.

10-Dans la plupart des pays ce sont les femmes qui cuisinent.. Lorsqu'elles le font sur des feux ouverts ou sur des réchauds traditionnels, elles respirent quotidiennement un mélange de centaines de polluants. Cette fumée intérieure est responsable d'un demi-million des 1.3 millions de décès annuels provoqués dans le monde par la bronchopathie chronique obstructive chez les femmes.

En comparaison, seuls 12% des décès masculins dus à cette maladie sont liés à la fumée ambiante. Au cours de la grossesse, l'exposition de l'embryon en développement à des polluants aussi nocifs peut provoquer une insuffisance pondérale du nouveau-né ou même la naissance d'un enfant mort-né.

Et ce que L'OMS ne dit pas...
C'est qu'il y a toujours des pays qui pratiquent l'excision.  Peut-être pas dans nos pays occidentaux, mais au Moyen-Orient et en Afrique oui! C'est estimé, à l'échelle mondiale, à 100 à 132 millions le nombre constant de filles et de femmes ayant subi des mutilations sexuelles.C'est une réalité et un fait... Pourquoi s'y opposer?

 Il faut s'y opposer d'abord et avant tout parce que ça va à l'encontre des droits de l'homme. 

-à la mainmise du groupe social sur la sexualité des individus ; 
-à la perte du plaisir sexuel chez la femme ; 
-aux risques encourus par la petite fille lors d’excisions dans des conditions d’hygiène parfois insuffisantes (pouvant aller jusqu’à la mort suite à une infection), ainsi qu'à la douleur liée à l'opération, souvent faite sans anesthésie ; 
-aux risques augmentés en matière de maladies sexuellement transmissibles, de susceptibilité augmentée aux affections plus ou moins graves comme les kystes, les abcès, les infections de l’urètre, rétention urinaire, etc.;
-aux complications, soit directes soit indirectes, que cela entraîne lors de la miction, des règles, des relations sexuelles ; 
-aux risques de mortalité accrus lors d'un accouchement ; 
-au handicap sexuel ainsi imposé (plaisir sexuel fortement limité ou impossible, relations sexuelles douloureuses) ; 
-perturbation de l'identité féminine, de la représentation de sa sexualité par la femme excisée (associée à une expérience sexuelle dégradée) et à la liberté de conscience et de choix qu'il ne faudrait pas oublier au profit des démonstrations médico sociales. 

Et c'est pour de nombreuses raisons et conditions de la femme comme celles énumérées que chaque mois, je donne 30$ à Oxfam-Québec!

Et vous que faites-vous pour changer la face du monde?

À bientôt!




2 commentaires:

  1. Bonjour Josianne,

    Simplement pour vous remercier pour votre générosité envers notre mission.

    Merci !

    Marisa Curcio
    Agente de communication - Oxfam-Québec
    curciom@oxfam.qc.ca

    RépondreEffacer
  2. Merci beaucoup Marisa de votre commentaire :) Il est super apprécié! J'ai un blog qui parle des femmes, de maquillages et de mode, mais parfois ce ramener les pieds sur terre ça fait du bien! J'ai l'intention de donner plus dans la prochaine année à Oxfam-Québec et j'encourage mes lecteurs et lectrices à en faire autant! Si tous mes lecteurs donnerait 30$ par mois à Oxfam-Québec, ce n'est pas grand chose, mais ça ferait un monde meilleur!

    Au plaisir de communiquer avec vous pour un communiqué de presse ou quelque chose dont je peux partager ici.

    Josianne

    RépondreEffacer

Publicités

Josianne Brousseau /etreradieuse.com. Présenté par Blogger.

INSTAGRAM FEED

@etreradieuse

Publicités

-